Le marché de l’immobilier au Maroc

Le marché de l’immobilier au Maroc

 

L’immobilier est comme tout autre secteur d’activité, suit la tendance haussière ou baissière liée à l’offre et à la demande sur le marché. Au Maroc, le marché de l’immobilier connait une stagnation depuis l’année 2008 qui a connue le grand krach boursier lié la crise des subprimes. Le marché de l’immobilier marocain offre tout type de logement et répond à tout type de demande. Au Maroc, en général, l’offre immobilière présente différents types de logement, des villas, des appartements, des studios, des duplex, comme il peut se présenter sous différentes formes d’achat et vente, location et collocation, location courte durée, location longue durée. En plus de cette offre traditionnelle, les villes impériales au Maroc, tel que Marrakech, Fès, Meknès et rabat, donnent aux futurs acquéreurs comme aux locataires, une autre offre toute aussi originelle et au style et au charme historique des villes impériales. Ce type de logement est les Riads, ce genre typique de logement est très caractéristique par ses haut et épais murs, et sans ouvertures pour protéger des bruits des rues et des effets de la chaleur et du froid, de ce fait, les Riads sont toujours frais l’été et tièdes l’hiver. Leur architecture typique a connue des bouleversements majeurs avec l’introduction des Riads dans le circuit des établissements hôteliers.

Les Riads sont devenus des maisons d’hôtes offrant des nuitées en location à prix très variables suivant la catégorie de chaque maison d’hôte. Ce nouveau style d’hébergement présente un très grand avantage concurrentiel sur les formes standard d’accueil touristique, il offre aussi, un séjour dans le charme des anciennes maisons marocaines  à des prix très bas par rapport aux hôtels traditionnels.

En revanche, et malgré le développement du secteur immobilier marocain, lui aussi il se trouve influencer par les crises mondiales, en l’occurrence cette crise actuelle liée à la propagation du Coronavirus de cette année 2020 qui a mis toute l’économie mondiale au ralenti. Le Maroc ne reste pas un cas isolé devant cette crise car il va trouver son secteur immobilier frapper en plain fouet. Les premiers symptômes de la crise se font déjà sentir avec l’arrêt de la demande sur les établissements d’hébergement, hôtel, Riads, Maisons d’hôte appartements voir l’annulation des réservations pour ces établissements. Il va encore connaître un plus grand ralenti au niveau de la demande sur les achats des biens immobiliers devant une offre déjà dépassant la demande.

Autres articles

Post your Comments

NAME *
EMAIL *
Website