Le Tourisme Culturel au Maroc

Les villes impériales du Maroc

Les quatre villes marocaines, à savoir, Fès, Marrakech, Rabat et Meknès se sont fait bâtir au cours des siècles et des dynasties qui se sont succédé sur le rein du Maroc pour ainsi confirmer que pour tout grand roi, une grande ville.

Marrakech, la ville rouge.
Marrakech occupe une place à part dans l’histoire du pays. Elle a été fondée au XIe siècle, et depuis, l’oasis des palmiers dattiers devient le centre de l’empire almoravide qui s’étend alors de l’Espagne au Niger. En 1147, les palais et mosquées d’inspiration hispano-mauresque fut rasée par le sultan almohade pour rebâtir des édifices plus sobres, dans un style original, inspiré des traditions sahariennes, à l’image de la mosquée de la Koutibia.

Rabat :
Capitale du Maroc, la ville est située au bord de l’Atlantique au nord-ouest du Maroc, à 40 km au sud de Kénitra et 240 km au sud-est de tanger et du détroit de Gibraltar. La ville a été fondée en 1150 par les Almohades, qui y édifièrent une citadelle (Maintenant la Kasbah des Oudayas), une mosquée et une résidence. C’était alors ce qu’on appelle un Ribat (forteresse). Le nom actuel vient de Ribat El Fath (le Camp de la Victoire). Par la suite, et après que la ville fut agrandi par Yaqoub al Mansour, elle est devenue la base des expéditions Almoahades en Andalousie.

Fès :
Une des destinations les plus prisées du Maroc, c’est une ville riche en histoire. Sa médina est inscrite au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO.

Ouarzazate :
Une oasis située aux portes du désert marocain. La ville est considérée le Holy-wood marocain. C’est une oasis mise en valeur par ses innombrables Kasbahs en pisé, ses montagnes et plaines arides, ses vallées et oasis de palmiers dattiers, donnent un charme à cette ville touristique.

Meknès ou la ville du prince Moulay Ismail
Attirer par le charme des grandes villes françaises et voulant que sa capitale leurs soit égale à tout prix, le prince Moulay Ismail multiplia, à partir de 1672 les chantiers pour rendre sa capitale digne des plus grandes. En quelque années seulement, la petite ville célèbre pour ses oliviers changea de forme et devint alors entourés par des kilomètres de murailles, et ornée de palais et de bassins. À la mort du prince, ses successeurs négligèrent peu à peu les monuments puis la ville elle-même, qui perdit son rang de capitale.

Autres articles

Post your Comments

NAME *
EMAIL *
Website